Le cabinet


Plus de Détails

Votre ostéopathe


Plus de Détails

L'ostéopathie


Plus de Détails

L'ostéopathie
en entreprise


Plus de Détails

 

Mon bébé a la tête plate, qu’est-ce qui se passe : la plagiocéphalie expliquée par votre ostéopathe

 

Votre bébé a l’arrière de la tête plate ?
Il s’agit (attention mot-médical-qui-fait-peur) d’une plagiocéphalie ou bien d’une brachycéphalie, et bien souvent, votre ostéopathe peut apporter des éléments de réponse à vos question
s.

 

osteopathie bébé nourrisson tete plate tête plate plagiocéphalie plagiocephalie brachycéphalie

♦ Plagiocéphalie, brachycéphalie, tête plate, mais encore ?

Ce sont des déformations crâniennes apparaissant pendant la grossesse ou dans les premiers mois de la vie.

La plagiocéphalie se caractérise par un aplatissement asymétrique de l’arrière de la tête. Il peut s’accompagner d’une bosse de « compensation » sur le front, ce qui transforme la tête initialement ronde comme un ballon de foot de votre bébé, en un ballon de rugby.


Une plagiocéphalie peut être de 2 types :
    Congénitale : due à une fermeture prématurée d’une ou plusieurs sutures crâniennes. Dans ce cas, la chirurgie est la seule solution. (1 naissance sur 2000 est concernée en France)
–    Positionnelle : c’est-à-dire due à une contrainte mécanique externe. Ici l’ostéopathie a un important rôle à jouer.

 On peut également observer un aplatissement de tout l’arrière du crâne, on parlera alors de brachycéphalie.

 

♦ La vie d’un nouveau-né

Eh bien figurez-vous que la vie d’un petit bébé n’est pas toujours aussi facile qu’on se l’imagine dans le ventre de maman, et en sortir est toute une aventure !

Pendant 9 mois, ti’bout s’est développé petit à petit en prenant de plus en plus de place mais maman n’a pas toujours pu lui offrir l’espace suffisant, ce qui peut lui engendrer des contraintes.
Pour maman, ces contraintes peuvent s’exprimer au travers de maux de dos, de brûlures d’estomac, et autres symptômes.


« Donc un suivi ostéopathique pendant la grossesse est recommandé ? » Tout à fait !

 

Puis arrive la naissance, un grand moment, un véritable mud day !
Parfois, c’est tellement difficile qu’il faut aider bébé avec une ventouse ou des spatules/forceps. Là aussi de jolies contraintes ont pu être exercées sur bébé.

Tout ça pour dire que même si votre bout d’chou vient de naître, il n’est pas pour autant tout « neuf ». Il a déjà vécu plein de choses pouvant se traduire sous forme de tensions dans son petit corps, que les ostéopathes peuvent lever grâce à leur formation continue et formations supplémentaires.
Ces tensions peuvent s’exprimer par des pleurs inexpliqués, des troubles du sommeil, des troubles digestifs, une difficulté à tourner la tête d’un côté, une aisselle plus difficile à laver que l’autre, etc…
Mais attention, ce n’est pas parce qu’il y a aucun signe, qu’il n’y a rien !


« Alors un bilan ostéopathique après la naissance est conseillé ? Décidément, vous comprenez tout ! »

 

♦ Pourquoi mon bébé a la tête plate ?

Les os du crâne d’un nouveau-né sont « mous » et non solidifiés, et heureusement ! Sinon, comment aurait-il réussi à passer dans le bassin de maman et comment les yeux, la langue, le cerveau et tout le tintouin feraient pour se développer ?

Mais quel est le rapport avec la tête plate de mon bébé ? On y arrive.
Les contraintes s’exerçant pendant la grossesse et l’accouchement, dont on a parlé plus haut, peuvent être à l’origine d’importantes tensions menant bébé à préférer tourner la tête d’un côté plutôt que de l’autre ou même à un torticolis fonctionnel. Bébé va donc se restreindre à adopter une posture de confort.
Or, comme il l’est à juste titre recommandé, bébé doit dormir sur le dos pour être en toute sécurité. Sachant qu’un nouveau-né passe environ 20 heures à dormir, on imagine aisément les contraintes qu’une tête tournée toujours du même côté peut avoir comme conséquences sur un crâne « mou » … Et la voilà la jolie tête plate !

 

♦ Comment l’ostéopathie peut traiter une plagiocéphalie positionnelle ou une brachycéphalie ?

En traitant le torticolis fonctionnel ou toutes les tensions favorisant la rotation de tête d’un côté plutôt que de l’autre, tout simplement.
Par le biais de son bilan l’ostéopathe va identifier la/les raisons pour lesquelles bébé n‘arrive pas à tourner correctement la tête. Sont souvent en cause une épaule ou un hémi-thorax « tendu », mais elles peuvent être diverses et variées.

Le traitement n‘aura pas toujours de résultats immédiatement visibles. La prise en charge ostéopathique va retirer les tensions afin de restaurer une mobilité tissulaire de qualité permettant à bébé d’effectuer librement les mouvements qu’il souhaite et aux os du crâne de suivre la croissance des différents organes qui y sont présents. Ainsi, la tête de votre bébé retrouvera sa forme petit à petit.

 

♦ CONSEILS à suivre en cas de plagiocéphalie/brachycéphalie et en préventif ! 

Il faut :
    Un suivi ostéopathique pendant la grossesse et juste après la naissance
–    Alterner, tous les jours, le sens de bébé dans son lit (tête/pieds) car il aura tendance à tourner la tête vers vous.
–    Lui présenter des jouets tantôt à droite, tantôt à gauche
–    Mettre une petite serviette ou un petit cousin sous la tête du côté plat quand il est sur une surface plane. Vous pouvez également utiliser un coussin de latéralisation.
    Favoriser le portage plutôt que le transat/siège auto/parc
–    Favoriser le jeu sur le ventre
–    S’il est nourri au biberon, pensez à changer le bras avec lequel vous le portez.

 

♦ CONCLUSION

Une « tête plate » doit vous interpeller, être pris au sérieux et vous pousser à consulter rapidement, mais sans pour autant vous inquiéter !
Une prise en charge médicale, ostéopathique et l’application des conseils de positionnement permettront à votre bébé de retrouver une forme homogène et de pallier à d’éventuelles complications.

 

N'hésitez pas à demander des conseils à votre ostéopathe, spécialement formée dans la prise en charge du nourrisson !

 

Source http://oosteo.com/blog/2016/06/mon-bebe-a-la-tete-plate-quest-ce-qui-se-passe-la-plagiocephalie-expliquee-par-votre-osteopathe/

 

 


Ostéopathie : Stop aux idées reçues !

osteo ostéo osteopathe ostéopathe ostéopathie osteopathie osthéo osthéopathe ostheo ostheopathe nancy urgence lumago sciatique torticolis migraine entorse

Un Français sur deux a déjà consulté un ostéopathe selon un sondage Odaxa de 2015 pour le SFDO, l’un des   syndicats d’ostéopathes. De plus en plus populaire, cette médecine manuelle souffre toutefois encore de nombreux préjugés. Il est temps de tordre le cou aux idées reçues.

Pour un ostéopathe, tous les troubles physiques et psychologiques engendrent des pertes de mobilité dans le corps, qui peuvent se répercuter à distance. Les réduire passe donc par une prise en charge globale de l’organisme. En ostéopathie, les manipulations effectuées peuvent ainsi s’exercer loin de la zone douloureuse, au niveau du diaphragme par exemple pour atténuer un mal de dos. D’où une mauvaise compréhension parfois des gestes réalisés.

 

♦ L’ostéopathe ne soigne que les maux de dos : faux

La majorité des patients pensent à l’ostéopathie en cas de douleurs dorsales : lumbago, sciatique, torticolis… Mais ces indications ne sont pas les seules à pouvoir en bénéficier. Les ostéopathes, qui appréhendent le corps dans sa globalité, agissent sur l’ensemble des tissus : sur les os, les ligaments et les tendons, mais aussi sur les organes et les viscères.

Ils traitent donc nombre d’autres troubles : par exemple certains maux de ventre - digestifs ou gynécologiques, notamment les douleurs des règles, les maux de tête générés par des tensions musculaires (céphalées de tension), les sinusites chroniques dues à un excès de pression au niveau des sinus ou encore les vertiges et les acouphènes générés par un blocage des premières vertèbres cervicales. Leur champ d’action est ainsi extrêmement vaste.

 

♦ Seuls les adultes peuvent avoir recours à l'ostéopathie : faux

Cette approche thérapeutique fait des merveilles sur les enfants. Plusieurs hôpitaux pédiatriques font d’ailleurs appel à des ostéopathes pour résoudre des déformations maxillo-faciales d’origine génétique ou comportementale. A force de dormir toujours sur le dos, par exemple, de plus en plus de nourrissons présentent une tête plate. Outre le préjudice esthétique, cette asymétrie est susceptible de donner naissance à des troubles ultérieurs : strabisme, otite à répétition, scoliose

« Le crâne des bébés étant malléable, nous parvenons à l’aide de manipulations très douces à leur redonner une forme plus harmonieuse », explique Cyril Painvin, ostéopathe spécialisé.

 

♦ Les ostéopathes font toujours craquer les os : faux

44% des Français associent les séances d’ostéopathie à ces bruits inquiétants. Mais tous les praticiens ne font pas « craquer ». Le toucher peut être doux, « aussi léger que celui d’un oiseau sur la branche », relève le Dr Alain Cassoura, médecin ostéopathe, auteur de "L’énergie, l’émotion, la pensée au bout des doigts" (éd. Odile Jacob). Et même lorsque ça « craque », ce ne sont pas les os mais les articulations qui produisent le son « pock » suite à la décompression du liquide synovial.

 

 

♦ L’efficacité de l’ostéopathie n’a jamais été démontrée : faux

Plusieurs études scientifiques ont prouvé son intérêt dans certaines pathologies. Les dernières en date sont unanimes. Des médecins français* ont montré en décembre 2013 que l’ostéopathie améliore les symptômes du côlon irritable. Des scientifiques espagnols* ont établit qu’elle estompe les douleurs de la femme enceinte au cours du 3ème trimestre de grossesse. Et des chercheurs américains*** ont établi en février 2016 qu’elle réduit aussi 50% des douleurs des lombalgies chroniques.

 

 

♦ L’ostéopathie coûte cher : faux

Le prix varie beaucoup d’un praticien à l’autre et selon les régions : de 40 à 100 € la consultation. Vous pouvez donc faire jouer la concurrence. De plus, si la Sécurité sociale ne rembourse pas l’ostéopathie, certaines mutuelles prennent en charge quelques séances par an. Renseignez-vous donc auprès de votre mutuelle. Ou consultez http://www.osteopathe-syndicat.fr/osteopathie-remboursement.

 

 Source : http://www.marieclaire.fr/,osteopathie-tout-savoir,838572.asp




Ostéopathie préventive
Publiée le mardi 02 mai

L’ostéopathie, c’est aussi quand on se sent bien ! 

osteo ostéo osteopathe ostéopathe ostéopathie osteopathie osthéo osthéopathe ostheo ostheopathe nancy urgence lumago sciatique torticolis migraine entorse

Pourquoi aller voir un ostéopathe… quand on va bien ?

Torticolis, lumbago, dorsalgie : il y a mille raisons de consulter son ostéopathe. Et la plupart du temps, la douleur est telle qu’on se traîne avec difficulté jusqu’à son cabinet !
Or, comme l’explique Emeric Goubely, ancien rugbyman désormais ostéopathe des joueurs du Racing Club de France, l’ostéopathie est encore plus efficace quand elle est utilisée en prévention. Consulter une ou deux fois par an un ostéopathe permet d’éviter les « accidents » dus au stress, aux émotions, aux blessures physiques ou psychologiques. Sinon… le corps encaisse sans broncher et continue de fonctionner correctement jusqu’à… ce qu’il cesse de fonctionner.

L’ostéopathie comme prévention, Emeric Goubely l’applique aux athlètes qu’il suit au quotidien comme à ses patients lambda, car ce qui est bon pour les sportifs de haut niveau vaut aussi pour les amateurs de sport version foot-canapé-bière ou pour les cadres sédentarisés.

 

L’ostéopathe avant de partir en vacances

« On vide le vase avant qu’il ne soit plein » explique Emeric Goubely. Par exemple, il est conseillé d’aller faire un tour chez son ostéopathe avant un examen, une compétition ou même avant de partir en vacances. Rééquilibré, votre corps ne vous fera pas faux-bond alors que vous jouez au ballon sur la plage ou que vous vous apprêtez à partir en rando !

 

Source : http://oosteo.com/blog/2017/04/losteopathie-cest-aussi-quand-on-se-sent-bien/

2 RUE DE VIC, 54000 NANCY