Le cabinet


Plus de Détails

Votre ostéopathe


Plus de Détails

L'ostéopathie


Plus de Détails

L'ostéopathie
en entreprise


Plus de Détails

Les bonnes postures au bureau selon un ostéopathe

ostéopathie au travail posture douleurs ordinateur position  conseils prévention entreprise

L’ergonomie du poste de travail est essentielle à la prévention de douleurs liées à votre position au bureau. En effet, la positon statique devant un ordinateur peut créer des tensions accentuées par un certain nombre de paramètres liés à votre poste de travail. Si votre posture au bureau n’est pas adaptée, des douleurs peuvent apparaître et s’installer dans le temps.

Ces douleurs sont appelées troubles musculo-squelettiques ou TMS. Les TMS regroupent l’ensemble des douleurs déclenchées par votre activité professionnelle (gestes répétitifs, ergonomie du poste de travail…) touchant principalement les muscles, les tendons et les nerfs.

Les TMS sont la première cause de maladie professionnelle. Ils sont en constante augmentation et sont à l’origine d’un important absentéisme et donc d’une perte d’efficacité pour l’entreprise. Nous étudierons donc dans cet article les bonnes postures à adopter au bureau afin d’éviter l’apparition de douleurs chroniques.

Les paramètres à vérifier pour une bonne posture au bureau

Le siège : il doit être réglable :

    • En hauteur : Réglez la hauteur du siège pour que les cuisses soient en position horizontale à un angle de 90 à 110 degrés par rapport aux hanches.
    • Le soutien lombaire : En position assise, réglez l’inclinaison du dossier de siège pour que le bas du dossier soutienne la cambrure lombaire et maintienne le bas du dos.
    • Profondeur : En position assise, vous devez vous appuyez contre le dossier sans que le plateau du siège (où repose vos fesses) ne comprime l’arrière des genoux.
    • Les appuie-bras : Ils doivent être régler à hauteur des coudes pour que ceux-ci reposent naturellement dessus afin d’éviter des tensions dans les membres supérieurs et les épaules. Ils ne doivent cependant pas empêcher de rapprocher le fauteuil du bureau ce qui pourrait créer de l’inconfort. Si les appuie-bras gênent, pensez à les enlever si cela est possible, et rapprochez-vous au plus près du bureau afin d’avoir les coudes qui reposent directement sur le bureau.
      Les avant-bras et les bras doivent former un angle de 90 degrés.

La surface de travail : Les objets que vous utilisez au quotidien doivent être à portée de main, c’est-à-dire en respectant cet angle de 90 degrés entre vos avant-bras et vos bras ce qui évite les tensions répétées dans les épaules et la nuque.

Le clavier et la souris : Le haut des bras doit être détendu le long du corps, les coudes fléchis à 90 degrés, les poignets à l’horizontale avec de préférence un repose-poignet sous le poignet utilisant la souris.

L’écran d’ordinateur :

    • Distance : Les études montrent qu’une bonne distance entre l’écran et l’usager se situe entre 60 et 90 cm mais il est difficile de recommander une distance idéale.

Une bonne méthode consiste à s’asseoir devant votre écran et à étendre le bras droit devant vous. Si votre main touche l'écran, c’est qu’il est certainement trop proche de vous.

    • Hauteur et emplacement : L'écran doit être placé directement devant vous et la partie supérieure de l’écran doit être à hauteur du champ de vision. Si l'écran est placé trop haut ou trop bas, les cervicales et le haut du dos sont fortement sollicités tout au long de la journée créant souvent des douleurs.

Eclairage : L’éclairage de la pièce ne doit pas éblouir ou entraîner de fatigue visuelle. Veillez à éviter une source lumineuse directe sur l’écran provenant d’une fenêtre ou d’une lampe, et ajustez la luminosité en fonction de votre ressenti visuel.

Ordinateurs portablesL’ordinateur portable possède des contraintes de réglages qui génère souvent des difficultés pour optimiser l’ergonomie. Pour une ergonomie optimale, essayez de vous munir d’une station d’ancrage pour pouvoir brancher un clavier et une souris voire un écran de bureau pour ajuster votre position.


Comment prévenir l’apparition de douleurs au bureau

    • Dans les bureaux, l’ergonomie du poste de travail doit être la priorité n°1. Elle doit être envisagée avec vos supérieurs hiérarchiques de manière à mettre en place une solution adaptée afin de respecter les recommandations ci-dessus.
    • Des pauses de repos doivent être faites régulièrement pendant lesquelles il est important de se mobiliser (marche, mouvements de détente), et de s’hydrater fréquemment (eau pure).

Le rôle de l’ostéopathie pour la prévention

Il est important que tous les acteurs de la santé se mobilisent pour apporter des solutions préventives ou curatives aux patients présentant des douleurs au travail.
Certains ostéopathes peuvent intervenir régulièrement en entreprise pour proposer des consultations sur votre lieu de travail.

En effet, l’ostéopathie est en première ligne pour la prévention et le traitement de ces affections. L’ostéopathe va dans un premier temps se renseigner sur la profession du patient, son ergonomie au travail, sa qualité de vie professionnelle et privée (stress, sommeil, hygiène de vie…). Ces indications pourront l’orienter sur les zones sur-sollicitées au travail et donc à investiguer en priorité.

L’ostéopathe va ensuite effectuer un bilan complet à la recherche de la cause principale du symptôme, puis un traitement adapté et des conseils pour éviter une éventuelle récidive.

Certains troubles musculo-squelettiques pourront nécessiter plusieurs séances du fait de leur ancienneté et/ou de l’installation d’une pathologie organique (arthrose…).

Un traitement préventif avant l’apparition des douleurs est à envisager également, à hauteur d’environ 2 consultations pas an.

Source : x

samedi 27 octobre | Séniors